Navigation | Archive » 2010 » octobre » 30

Archives

octobre 2010
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

2017...Année de Changement! Avanarah*Israel* BABAJI Biographies des grands astronomes BRACO l'homme qui soigne par le regard. Cadeaux reçus de mes amis (es) Cercle de Prière Virtuel. Changer le Monde... Channelings divers. CHARTE DE LA NOUVELLE CONSCIENCE ET DE L' UNITË Christ'Al Chaya Comment arrêter d'aimer quelqu'un qui ne vous aime pas. Contes et Légendes du Monde. Crois en l'Amour! De mon coeur à ton coeur. Décret de la Flamme Violette Eileen Caddy Envol... Faire le silence en Soi Flammes Jumelles Flamme Violette Action Frères Ainés du collective d'Arimathie Fusion avec l'Âme Gaia PlanéteTerre Guérir de ses blessures affectives. Ho'poponopono Invocation pour l'unification des Chakras. invocations diverses... Je Donne. Je Pense Positivement Je t'Aime mon Ange. J’écoute la voix de mon coeur. Khalil Gibran Krishnamurti l'Après 2012. L'ascension de 2012 à 2035 l'Origine du Notre-Père La Chartre de la Terre La CLË est l'AMOUR.. La demeure de Dieu parmi les hommes La Femme et l'Homme = Un Être Divin scindé en 2…! La fin des temps La fin du Calendrier Maya La Fête du Wesac La Grande Invocation(Intégrale) La Manifestation de la Pensée... La Paix Miraculeuse de Mère Divine. La Prière Guérit..!! La Prophétie des sept feux La reconnaissance du couple intimiste. La Samadhi... La Voix de Notre Père. Le Cantique des Cantiques Le Christ parle. Le Peuple Bleu des Etoiles Le peuple des Dauphins Les Archanges. Les Bénédictions... Les cinq tibétains Les Codes Graal. Les Grandes Mystéres de l'Humanité. Les Lettres du Christ Les Leçons essentielles de Geraldine Innocente Les Maîtres de Sagesse Les mots de mon coeur..!! Les Nobles Vérites du Bouddhisme les Pyramide Les Pyramides de Lumière Le Symbolisme de trois chiffres semblables. Le Tombeau de Jesus-Christ en 3-D.. Lettre de la marionnette de chiffon Lettre ouverte de Dan George Liens de Musique Livre 1 de Maître Morya "Enseignement sur la Volonté" Livres d'Eveil Lorsque la douce nuit L’étrange manuscrit de Voynich. Maitreya Mantra du Maître Djwall Kuhl" . Mes Coups de Coeur. Mes Créations Video Mes messages de Lumière Mes Poèmes. Mes poèmes 2016 Mes Poèmes Messages... Mes Poémes...clic ici. Message des Vénusiens aux peuple de la Terre.Alliance. Messages de Jésohua..!! Messages de La Source ..!! Mon Archange Mots a méditer. Mots de Sagesse...Mots de coeur Mère Marie Méditation avec les lettres hébraiques - 1.. Méditation avec les lettres hébraiques - 2 Méditations Omraam Mikhael Aivanhov Paroles de sages Partage de coeur Partage de coeur musical. Partages divers. Photos d'Orbs - 2011 Plonger sans crainte en Soi. Poèmes,canalisations amis, divers. Poèmes de Lumière de Guy/Norayah Priere de Sanat Kumara. Prières Psaumes Qui sont les Maîtres Ascensionnés. Qui Suis-Je Renaissance Retenir le Temps Textes de sagesse de maîtres spirituelles Un message codé venant des étoiles. Être amoureux de soi...

30 octobre, 2010

Le Silence est d’OR.

 

4b0bbcb7.gif

 00m052uhb1.png00m052uhb1.png

Mes enfants bien-aimés qu’on ne dise pas des mots sans importance.

Les mots contiennent une grande puissance, et cette puissance ne doit pas être dispersée,

en mots vains,inutiles, mais plutôt canalisée,exprimée dans le bons sens ..

                                Exprimez Ma Joie, Ma Paix, Mon Harmonie, Mon Amour, Ma Sagesse Ma

 Douceur,dans vous pensées, et dans  vous actes.

Mon Verbe est Créateur, je parle et j’agit par ton intérmédiaire.

Le silence est d’or, écoute Ma Voix dans le silence de ton coeur.

Viens je t’attend; et je t’accueille dans mon coeur Pur Diamant.

 Mon Amour est  Illimité mes enfants, et je vous aime tant.

Sans cesse élève ta conscience et vois au-dèla de l’instant présent.

Vois dans la réalité la spiritualité, la Perfection de Ma Création..

JE SUIS, j’existe en toute chose, JE SUIS en chacun de vous,JE SUIS la Vie UNE.

JE vous aime, en vous JE SUIS.

Mon amour pour vous n’a pas de limites dans le temps, ou dans l’espace, vous êtes ce que JE

 SUIS. Je suis ce que vous êtes de toute éternité.

JE SUIS CELUI QUI EST..VOTRE CRËATEUR…JE SUIS L’AMOUR..

*Edite AvAnarah Israel*

000h053lzgl.gif000h053lzgl.gif

00m052uhb1.png

Chaque jour nous prenons le temps d’attendre que vienne ce que nous ne comprenons pas, ce qu’il est impossible de définir ou saisir avec les mots. Attendre pour entendre ce qui échappe et est trompé par la perception et les expériences… Ce qui vient comme une évidence et apparaît naturellement dans le silence d’une présence qui n’a plus d’ombre… Là ou les bruits du monde cessent et laissent place au silence…

Et c’est ainsi que nous nous remplissons d’une présence qui défie tous les accents de raisons. Et les mots ne suffisent plus à dire, et les mots ne suffisent plus à écrire. Cela s’empare de nous comme d’un silence qui défait tous les remparts de raison. Les mots restent sans voix face au silence naissant. Ils s’effacent pour laisser cette présence être.
Et qu’en est-il encore des croyances qui nous retiennent prisonniers ? Ne s’écroulent-elles pas tels des châteaux de sable sur les vagues de l’être, échappant ainsi, à tout ce qui peut être nommé ou encore désigné ? Ce qui advient, maintenant, défait toutes nos citadelles de raisons, nos armures de déraison et nous livre, comme une clarté nouvelle, à une évidence…
Sous la poussée incessante de l’être, au delà de nos expériences humaines devenues caduques, c’est notre propre perception du monde qui s’étiole. Et c’est là que, soudainement, notre ciel intérieur s’illumine… Nous redécouvrons ce que nous avions tout simplement oublié. Nous retrouvons ce que nous avions enterré d’oubli et que la lumière du jour ne cesse maintenant de faire croître…
Sous la poussée incessante de l’être qui, inexorablement, germe et grandit dans le silence intérieur de sa propre présence à soi-même enfin retrouvée, les mots ne sont tout simplement plus. Et comment pourrait-il en être encore des mots puisque c’est l’être qui maintenant est ?
Que pourrions-nous encore vouloir saisir ce qui ne peut être saisi ? Car il n’est plus de raison de saisir, car il n’est plus de raison de définir ou même d’expliquer. Deux mots suffisent pour dire : Cela est. Et le reste n’est plus.
Qu’en est-il encore du savoir ? Que peuvent encore les mots face à l’être qui s’éveille dans ce nouvel espace de silence ou seul dansent encore les vagues du pardon sur l’océan de notre fraternité retrouvée ? Comme d’une immensité silencieuse ou les mots ne peuvent s’échouer…
Que peuvent encore désigner les mots lorsque c’est l’océan même de l’être qui s’ouvre ? Que peuvent encore les mots face à cet espace de silence, impossible à nommer et cependant d’une telle évidence ?
Tous les enseignements du monde ne sauraient dire cela. Les discussions et interprétations restent légions. Mais ce qui est ne saurait être interprété et saisi. Car cela reste sans fard, n’éblouit pas, enfui au plus profond de l’être. Ceci n’a de prise ni au temps ni aux croyances et se tient dans l’éternité. Parce que cela est et le restera.
Ce qui perdure, par définition, résiste au temps. C’est cela même qui d’un simple battement d’aile relie toutes les déclinaisons du temps, traverse l’éternité et nous relie à l’océan de nos origines…

C’est d’un espace qu’il s’agit peut-être. D’un espace nouveau qui s’ouvre en nous-mêmes et complète notre propre réalité. D’un espace qui s’ouvre, qui ne se trouve ni à l’intérieur, ni à l’extérieur, bien au-delà de toute considération physique ou intellectuelle, de tout savoir ou expérience. Car cela n’a pas besoin d’expérience pour être…Cela se tient au-delà de toute perception et de toute croyance. Cela se trouve partout mais nous reste parfois voilé.
Et peut-être serions-nous maintenant tentés de répondre à tout cela :

« Et c’est maintenant la terre et le ciel qui nous répondent comme d’une communion silencieuse et millénaire, comme d’une communion solennelle et éternelle…
Et maintenant tu peux t’asseoir sur cette simple chaise, ouvrir ta propre fenêtre intérieure et contempler les merveilles qui sont en toi.
Tu n’as plus besoin de techniques, de béquilles qui sont légion en ce monde, car tu contemples le monde et l’univers au travers de ta propre fenêtre.
Et au travers de cette fenêtre tu ne distingues plus ni joie, ni tristesse, ni bonheur ou malheur, ni lumière ou obscurité, ni bien ni mal. Tu te tiens ici et maintenant…
Les yeux grands ouverts ou fermés, les paupières closes ou offertes à la clarté du jour naissant, c’est ce même rythme qui s’écoule en toi, fluidité de l’instant présent… Et puis tout se stabilise enfin et te voilà dans l’immobilité ou plus rien ne peut te toucher…
Mais toi, au travers de ton rythme intérieure, c’est le monde que tu touches et qui s’arrête un instant par curiosité, comme frappé par tant de simplicité, pour écouter ce nouveau rythme qui n’est plus d’ici ni d’ailleurs mais simplement de toute éternité. Eternel de simplicité et semant les graines de la fraternité…
Et voici que se révèle ce qui avait été oublié, ta propre identité révélée et révélatrice…»

Mais cependant rien d’extraordinaire à tout cela car à quoi nous servirait, face à nos frères, de nous consumer tel un feu stellaire dans le firmament ? Car c’est bien ici que nous devons être, avec nos frères, et non d’un feu qui se consume de lui-même en faisant ombrage au trésor de l’ordinaire du présent.

Par editecyloniah le 30 octobre, 2010 dans Mes messages de Lumière
Pas encore de commentaires

Recherchez aussi :

Articles récents

Pages

Auteur

editecyloniah

  • Album : 3
    <b>transfixed.jpg</b> <br />

Liens

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Catégories

Méta

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

omsanslanguedebois |
WALKING WITH GOD'S MUSICIAN... |
handitswengo2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MOUSTARCHIDINE
| ESPRIT DE VIE
| mystiknews