Navigation | Archive » 2011 » février » 19

Archives

février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

2017...Année de Changement! Avanarah*Israel* BABAJI Biographies des grands astronomes BRACO l'homme qui soigne par le regard. Cadeaux reçus de mes amis (es) Cercle de Prière Virtuel. Changer le Monde... Channelings divers. CHARTE DE LA NOUVELLE CONSCIENCE ET DE L' UNITË Christ'Al Chaya Comment arrêter d'aimer quelqu'un qui ne vous aime pas. Contes et Légendes du Monde. Crois en l'Amour! De mon coeur à ton coeur. Décret de la Flamme Violette Eileen Caddy Envol... Faire le silence en Soi Flammes Jumelles Flamme Violette Action Frères Ainés du collective d'Arimathie Fusion avec l'Âme Gaia PlanéteTerre Guérir de ses blessures affectives. Ho'poponopono Invocation pour l'unification des Chakras. invocations diverses... Je Donne. Je Pense Positivement Je t'Aime mon Ange. J’écoute la voix de mon coeur. Khalil Gibran Krishnamurti l'Après 2012. L'ascension de 2012 à 2035 l'Origine du Notre-Père La Chartre de la Terre La CLË est l'AMOUR.. La demeure de Dieu parmi les hommes La Femme et l'Homme = Un Être Divin scindé en 2…! La fin des temps La fin du Calendrier Maya La Fête du Wesac La Grande Invocation(Intégrale) La Manifestation de la Pensée... La Paix Miraculeuse de Mère Divine. La Prière Guérit..!! La Prophétie des sept feux La reconnaissance du couple intimiste. La Samadhi... La Voix de Notre Père. Le Cantique des Cantiques Le Christ parle. Le Peuple Bleu des Etoiles Le peuple des Dauphins Les Archanges. Les Bénédictions... Les cinq tibétains Les Codes Graal. Les Grandes Mystéres de l'Humanité. Les Lettres du Christ Les Leçons essentielles de Geraldine Innocente Les Maîtres de Sagesse Les mots de mon coeur..!! Les Nobles Vérites du Bouddhisme les Pyramide Les Pyramides de Lumière Le Symbolisme de trois chiffres semblables. Le Tombeau de Jesus-Christ en 3-D.. Lettre de la marionnette de chiffon Lettre ouverte de Dan George Liens de Musique Livre 1 de Maître Morya "Enseignement sur la Volonté" Livres d'Eveil Lorsque la douce nuit L’étrange manuscrit de Voynich. Maitreya Mantra du Maître Djwall Kuhl" . Mes Coups de Coeur. Mes Créations Video Mes messages de Lumière Mes Poèmes. Mes poèmes 2016 Mes Poèmes Messages... Mes Poémes...clic ici. Message des Vénusiens aux peuple de la Terre.Alliance. Messages de Jésohua..!! Messages de La Source ..!! Mon Archange Mots a méditer. Mots de Sagesse...Mots de coeur Mère Marie Méditation avec les lettres hébraiques - 1.. Méditation avec les lettres hébraiques - 2 Méditations Omraam Mikhael Aivanhov Paroles de sages Partage de coeur Partage de coeur musical. Partages divers. Photos d'Orbs - 2011 Plonger sans crainte en Soi. Poèmes,canalisations amis, divers. Poèmes de Lumière de Guy/Norayah Priere de Sanat Kumara. Prières Psaumes Qui sont les Maîtres Ascensionnés. Qui Suis-Je Renaissance Retenir le Temps Textes de sagesse de maîtres spirituelles Un message codé venant des étoiles. Être amoureux de soi...

19 février, 2011

L’école de la sagesse.

 L'école de la sagesse. dans Partages divers. 49303110

00da054umf.gif00da054umf.gif

Il était une fois un enfant qui ne possédait que quinze francs et qui entreprit un voyage pour acquérir la sagesse. Il rencontra un vieux cultivateur qu’il salua poliment. Ce dernier lui demanda :
Mon enfant, où vas-tu à cette heure ? 
Je suis à la recherche du savoir. Répondit l’enfant.


Le vieux paysan observa longuement le jeune garçon et lui demanda de nouveau :
Combien peux-tu donner pour acquérir le savoir que tu cherches ?
Cinq francs .
Le vieux tendit la main, l’enfant lui remit une pièce de cinq francs et la première leçon arriva:
Ne trahit jamais les hommes qui ont confiance en toi! 
L’enfant lui donna une autre pièce de cinq francs et la deuxième leçon tomba aussitôt :

 Sache que tout ce qui t’arrivera était déjà inscrit dans ton destin et tu garderas ton sang-froid !
Le garçon très ému, remit au vieux les cinq francs qui lui restait et écouta religieusement la troisième leçon. 
Mon enfant, quiconque t’appellera tu répondras à son appel. 
L’enfant, n’ayant plus d’argent pour continuer sa recherche, retourna à la maison.

Une fois au village, deux camarades l’invitèrent à récupérer l’or qui se trouvait depuis longtemps dans un puits abandonné.
Après concertation, les deux amis demandèrent au jeune garçon qui était plus léger d’entrer dans le puits.
Aussi à l’aide d’une corde, il est envoyé dans le puits. Il trouva deux sacs d’or, les attacha à la corde et les deux camarades les remontèrent. En possession du butin ils l’abandonnèrent dans le puits et partirent vers le village du roi.
Le jeune garçon attendit longtemps et commença à s’inquiéter. Subitement, il se souvient de la deuxième leçon du vieux paysan :

Sache que tout ce qui vous arrivera était déjà inscrit dans ton destin et tu garderas ton
sang- froid ! »
A cette instant, un vent fort envoya la corde a l’intérieur du puits. L’enfant grimpa et sorti dehors. Libre, il alla vers le village du roi. A mi- chemin, il aperçut ces deux amis qui cachaient les deux sacs au milieu du cimetière.
Le jeune garçon se rendit directement chez le roi et demanda d’être reçu par sa majesté.

Le roi lui dit :
Qu est-ce qu’un enfant comme toi peut vouloir pour me rencontrer ?
-Je peux vous être utile car je suis en mesure d’interpréter le chant des oiseaux pour vous informer sur votre sécurité et sur la protection de vos biens.

A ce moment, un rossignol perché sur une branche chantait. Le roi demanda à l’enfant d’interpréter le chant.
Cet oiseaux dit qu’il y a deux sacs d’or enterrer au milieu du cimetière. Tes gardes m’accompagneront, j’irai les récupérer et vous me donnerai l’un. Si je mens, vous me tuerai.
Les gardes accompagnèrent l’enfant qui récupéra les deux sacs et le roi lui en offrit l’un. Un autre oiseau chanta dans un coin de la maison, et le roi lui demanda d’interpréter à nouveau le chant.


Cet oiseaux annonce une mauvaise nouvelle. Il y a deux jeunes garçons étranger de mon âge dans ton village. Ils sont là pour vous arracher votre trône. Vous devez les tuer avant le soir, sinon vous perdrez ton règne sous peu de temps.
Le roi donna l’ordre de fouiller tout le village pour les retrouver et les tuer. Ainsi ils furent retrouvés, tués et enterrés.
Le roi adopta le jeune homme et en fit son héritier légitime.


Le roi lui confia le trône et partit en voyage. Il passait ses nuit dans la chambre royale. La jeune femme du roi l’attirait chaque fois vers elle sans y parvenir. Un jour au moment où il avait presque cédé, il se rappela de la première leçon:
Ne trahit jamais les hommes qui ont confiance en vous !
Il repoussa énergiquement la jeune femme qui se sentit vexée.

Le roi revenu, la femme se précipita auprès de lui pour lui dire que son héritier avait tout fait pour l’avoir mais qu’elle l’avait toujours repoussé.
Fâché, le roi envoya une lettre aux gardiens du portail du village pour leur dire que le premier qui franchira le seuil sera tuer. Il y envoya le jeune garçon qui n’a rien compris. A mi-chemin, il entendit un voix qui l’appelait. Il voulut continuer son chemin mais se souvint de la troisième leçon:

Mon enfant, quiconque t’appellera tu répondras à son appel !
Il répondit a l’interlocuteur qui le retint un moment pour lui raconter des légendes. Pressée de voir le garçon mourir, la jeune femme partit derrière lui et arriva la première au portail. Les gardes la tuèrent aussitôt. Il faut toujours payer un prix pour connaître la vie, mais il ne faut jamais être méchant et cruel envers les autres.

                                                                             sgam1baa.gif

00da054umf.gif00da054umf.gif

Par editecyloniah le 19 février, 2011 dans Partages divers.
Pas encore de commentaires

Le brahmane et la prostituée..

q8kfc694.gif

0w81.gif0w81.gif

Un brahmane et une prostituée vivaient dans la même rue. Lui faisait d’interminables dévotions, pratiquait les austérités et enseignait le chemin qui conduit à Dieu. Il croyait être un grand saint. La prostituée vendait son corps pour survivre.

Un jour, le brahmane vint la sermonner:

- Tu es une grande pécheresse, lui dit-il. Méfie-toi de tes mauvaises actions! Ton sort sera terrible.

La pauvre femme se repentit de sa mauvaise conduite. De tout son cœur elle supplia Dieu de lui pardonner. Mais elle devait continuer à exercer son métier. Elle n’avait pas d’autre moyen d’existence. Cependant, elle continuait à supplier et à implorer Dieu de lui pardonner.

Le saint homme et la prostituée moururent le même jour.

Les anges vinrent chercher la femme et l’emportèrent au ciel tandis que les démons réclamaient l’âme du brahmane.

- Comment, s’écria-t-il, n’ai-je pas vécu une vie sainte et prêché à tous la sainteté ? Pourquoi dois-je aller en enfer alors que cette femme de mauvaises mœurs est conduite au ciel ?

- C’est, répondirent les démons, parce que cette femme, lorsqu’elle était obligée d’accomplir des actions perverses, avait toujours l’esprit fixé sur Dieu. Toi, au contraire, lorsque tu accomplissais tes saintes dévotions tu avais toujours l’esprit fixé sur les défauts de ton prochain. Tu ne voyais que le péché, tu ne pensais qu’au péché, aussi dois-tu maintenant aller là où n’existe que le péché.

« Ce que nos pensées sèment, plus encore que nos actes, détermine notre devenir, » enseignait Râmakrishna.

5fd4c991c00e73edf2624b07bbc31af9.gif

Par editecyloniah le 19 février, 2011 dans Partages divers.
Pas encore de commentaires

Le divin, c’est un nous..

 

Le divin, c'est un nous.. dans Partages divers. 29469110

00im053dvmq.gif00im053dvmq.gif

On demandait un jour à Ananda Giri Maï:

- De quoi parlez-vous lorsque vous parlez de Dieu ?

- Le divin, c’est un nous, c’est le nous, dit-elle. En sanskrit, Aham, c’est le « Je » suprême, le « Je » transcendantal formé par l’énergie et la matière, un « Je » qui inclut toutes choses dans une unité indivisible, comme un « nous » cosmique. L’ego, ahamkara, est un « je » qui agit, produit des causes et des effets et fait un « je » plus petit, un non-nous. L’ego fait ce « un » séparé. Il fait cette séparation.

»Ma, en sanskrit, signifie la mère, l’origine de toute chose. L’univers est Ma. Et Ma signifie aussi la mesure. La mesure, c’est l’univers. Maya, l’illusion, la méprise, c’est perdre la mesure. L’individu réel est l’univers lui-même; tout ce qui se prend pour un individu plus petit que l’univers est dans l’illusion, dans la séparation. Il a perdu la mesure, son origine. L’ouverture, c’est comprendre que cette séparation est illusoire. A partir de cette perspective, tout est possible.

»Ce divin, il est en nous, dans notre propre ouverture à toute chose, pas moins et pas plus. Si telle est notre approche, c’est irrésistible, nous sommes lui et il est nous. Et alors tout l’univers porte le message de ce que nous aimons en chaque chose, en chaque « ce qui est ». Il n’y pas d’exception, tout est porteur de ce message, si on veut bien le voir. On ne peut pas faire autrement quand on aime. Tout devient message… du Bien-Aimé.

»Tu n’as rien d’autre à faire qu’à toujours compléter le mouvement des choses d’un moment à l’autre. Le compléter c’est y mettre ce que tu peux donner, quoi que ce soit, tu le sauras. Plus il y aura de calme en toi, mieux tu sauras ce que tu dois faire. N’essaye pas de le prévoir. Laisse le calme venir en toi. Laisse-le entrer sans le remplir avec quelque chose.

« Savez-vous marcher sur l’eau ?

 Vous n’avez rien fait de mieux qu’un fétu de paille.

Savez-vous voler dans les airs ?

Vous n’avez rien fait de mieux qu’une mouche.

 Maîtrisez votre cœur, alors vous pourrez devenir quelqu’un,disait Ansari de Hérat.

00jc054q4b.gif

Par editecyloniah le 19 février, 2011 dans Partages divers.
Pas encore de commentaires

Recherchez aussi :

Articles récents

Pages

Auteur

editecyloniah

  • Album : 3
    <b>transfixed.jpg</b> <br />

Liens

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Catégories

Méta

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

omsanslanguedebois |
WALKING WITH GOD'S MUSICIAN... |
handitswengo2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MOUSTARCHIDINE
| ESPRIT DE VIE
| mystiknews